Bertrand Mandico pour son premier long métrage, "Les Garçons Sauvages", à ses côtés Frédéric Bézian illustre les nouvelles aventures du "Docteur Radar", aux éditions Glénat. En live dans l'instant V de Valli, session pop rock avec Duck Duck Grey Duck !

 BERTRAND MANDICO en janvier 2018 au Festival Premier plan
BERTRAND MANDICO en janvier 2018 au Festival Premier plan © Maxppp / Josselin CLAIR

L'univers de Bertrand Mandico est hybride. Cinéphile amoureux d'images insolites et d'atmosphères surréalistes, il est à la recherche d'expériences filmiques. Diplômé de l’école de cinéma d’animation des Gobelins, il a réalisé des films d'animations dont Le cavalier bleu, prix du meilleur projet au festival international du film d’animation d’Annecy, mais également des courts et moyens métrages.

Son premier long-métrage, Les Garçons Sauvages, sort le 28 février 2018. Inspiré du titre du roman de Willliam S Burroughs, ce récit d'aventure mêle surréalisme, féerie, érotisme et poésie. Il a fait le film qu'il voulait voir, où cinq actrices jouent cinq adolescents de bonne famille épris de liberté qui commettent un crime sauvage. Ils sont repris en main par le Capitaine, le temps d'une croisière répressive sur un voilier. Les garçons se mutinent. Ils échouent sur une île sauvage où se mêlent plaisir et végétation luxuriante. La métamorphose peut commencer…

Frédéric Bezian a découvert très tôt son goût pour le fantastique. Sa première série, Adam Sarlech, déroule un univers morbide et le tome 3 reçoit le prix Bloody Mary au festival d'Angoulême en 1994.  En 2004, il travaille avec Noël Simsolo pour l'album mystérieux et fantastique Ne touchez à rien. Le Docteur Radar est donc le fruit de leur deuxième collaboration. Après un premier tome, Tueurs de savants, ils reviennent pour une nouvelle enquête policière, teintée de passion, de terreur, de vengeance et de manipulations. 

Sur le point d’être menée à l’échafaud, Mariana, la maîtresse et complice du docteur Radar, s’est évadée. Bilan de l’opération : 3 morts. Pour le détective Ferdinand Straub, aucun doute : son ennemi juré a refait surface, et pas question qu’il lui échappe une fois de plus ! Il suit sa trace jusqu’à Rome, où un éminent scientifique a récemment été enlevé. Le tueur de savants aurait donc trouvé refuge dans l’Italie fasciste de Mussolini. Ce qui veut dire qu’en plus des sbires peu scrupuleux de son adversaire, Straub va devoir se frotter aux Chemises noires du Duce... La tâche risque d’être ardue.   

En live dans l’instant V de Valli, la pop rock du trio genevois Duck Duck Grey Duck !

La mixtape de Valli :

4 min

La Chronique de Valli du 22.02.18

Par Le Nouveau Rendez-Vous
  • FLEETWOOD MAC :  “The Chain”, extrait de la BO “Moi, Tonya”   
  • WESTERMAN :  “Confirmation”   
  • GRANT LEE PHILIPS : "Totally you gunslinger"   
  • FATHER JOHN MISTY : “Mr. Tillman”

Programmation musicale :

  • THE LIMINANAS / BERTRAND BELIN (Remix Laurent Garnier) : « Dimanche »
  • Duck Duck Grey Duck - Live 1 : "Contrevent"
  • Duck Duck Grey Duck - Live 2 : "Frelon"
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.