Avec la durée du mouvement et les débordements qui ont lieu pendant les manifestations, la côte de popularité des gilets jaunes n'est pas au beau fixe. L'occasion pour le NRV de faire le bilan du mouvement.

Des Gilets Jaunes pendant une manifestation antigouvernementale à Pontivy, dans l'ouest de la France, le 16 février 2019.
Des Gilets Jaunes pendant une manifestation antigouvernementale à Pontivy, dans l'ouest de la France, le 16 février 2019. © AFP / DAMIEN MEYER

Une pièce en 15 actes ? 

Les gilets jaunes, 100 jours après le début du mouvement, est-ce qu'ils s’essoufflent ? Au lendemain d’un nouveau week-end de mobilisation qui a semble-t-il samedi repris un peu de force. L'autre manifestation du week-end, ce dimanche, a été organisée par un rassemblement citoyen et pacifique et avait pour but de :

Sortir du schéma de la violence qui empoisonne le mouvement

Car entre dérapages antisémites, casseurs et violences quasi systématique, les gilets jaunes sont de moins en moins soutenus par les français. Selon un sondage Odoxa pour France Inter, L’Express et la Presse régionale, 55 % des français interrogés souhaitent que le mouvement s’arrête. De plus, les tentatives de certains leaders du mouvement de se lancer dans l’aventure politique et électorale n’arrivent pas convaincre dans les rangs des gilets jaunes. 

Quel bilan peut-on tirer du dernier week-end et plus largement de l’ensemble de ce mouvement ? Peut-il perdurer ou se transformer ?

« Gilets jaunes : On les enlève ou pas ? » 

Un débat éditorialisé par Christophe Bourseiller

Pour en parler, nous recevons :

  • André Wilms, acteur.
  • Thierry Paul Valette, fondateur des Gilets jaunes Paris.
  • Maud Tabachnik, écrivain.
  • Gerard Mordillat, cinéaste, écrivain, auteur de : Ces Femmes là aux éditions Albin Michel.
  • Yves Baumgarten, prof de philo en lycée, soutien des Gilets jaunes et manifestant chaque samedi.

Programmation musicale :

SONIC YOUTH - Kool thing

FLAVIEN BERGER - Castelmaure

ANNA CALVI - As a man

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.