Renaud Camus, théoricien du "Grand remplacement", estime que les populations orientales migrent en Europe pour remplacer les peuples occidentaux. Cette thèse est régulièrement reprise par des personnalités d’extrême droite, et elle a notamment été citée par l'auteur de la tuerie de Christchurch le 15 mars dernier.

Manifestation contre l'islamophobie grandissante et le sentiment anti-immigration, suite aux attaques terroristes de Christchurch en Nouvelle-Zélande (24, mars 2019, New York City)
Manifestation contre l'islamophobie grandissante et le sentiment anti-immigration, suite aux attaques terroristes de Christchurch en Nouvelle-Zélande (24, mars 2019, New York City) © AFP / Johannes Eisele

Grand Remplacement : info ou intox ?

A l’occasion de la sortie en librairies du livre Le Grand Remplacement, réalité ou intox écrit par Jean-Paul Gourevitch, on interroge la réalité de la transformation de la population française. Selon un sondage Ifop, près de 50% des Français valideraient la théorie du « grand remplacement ».

« Le Grand remplacement », c’est aussi le titre qu’a choisi de donner à son manifeste l’auteur de l’attentat anti-musulmans de Christchurch en Nouvelle-Zélande, au cours duquel 50 personnes sont mortes le 15 mars dernier. Le terroriste d’extrême-droite Brenton Tarrant avait justifié son passage à l’acte par l’invasion de « non-Européens » dans le monde occidental. Et selon lui, la France ne ferait pas figure d’exception. 

Alors, la théorie du grand remplacement est-elle fondée ? Est-ce une réalité ou un fantasme ?  L’inquiétude des français à l’égard de la question migratoire est-elle justifiée ? 

Un débat éditorialisé par Christophe Bourseiller

Pour en discuter, nous recevons :

  • Jean-Paul Gourevitch, consultant, spécialiste de l’immigration, auteur de : Le Grand Remplacement, réalité ou intox
  • Caroline Valentin, essayiste et journaliste
  • Michel Agier, anthropologue, auteur de : L’Etranger qui vient, repenser l’hospitalité 
  • Erwan Lecoeur, politologue, spécialiste de l’extrême-droite

Programmation musicale :

  • New Order – "Blue Monday"
  • Jean-Louis Murat – "Autant en faire quelque chose"
  • Kevin Morby – "No Halo"
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.