Hideto Iwai fait parler les habitants de Gennevilliers au théâtre, et Gilles Paris plonge dans son enfance.

Au Japon le phénomène des "hikikomoris" touche de plus en plus de jeunes : ils vivent chez leurs parents, reclus dans leur chambre en n'en sortant plus jamais.
Au Japon le phénomène des "hikikomoris" touche de plus en plus de jeunes : ils vivent chez leurs parents, reclus dans leur chambre en n'en sortant plus jamais. © Getty / monzenmachi

Ce soir, dans le Nouveau Rendez-Vous : 

Hideto Iwai, de la chambre au théâtre

Hideto Iwai vient présenter ce soir, accompagné de ses acteurs, son nouveau spectacle qu'il monte au T2G. De ses seize à ses vingt ans, il faisait partie de ce que les Japonnais appellent les hikikimori : personnes qui, par phobie sociale, ne sortent plus de chez eux. Après être resté reclus quatre ans dans sa chambre, il a désormais un autre refuge, le théâtre. 

Il a quatre ans d'enfermement à rattraper, et il veut tout savoir. Arrivé à Gennevilliers il a rencontré ses habitants et a décidé de mettre au théâtre le récit de leurs vies, dans un spectacle sur-mesure qui parle de l'amour entre parents et enfants, des relations humaines en général, le tout porté par une mise en scène décalée. 

Le temps de l'enfance

Tout homme porte en lui un enfant mort.

, disait l'artiste Christian Boltanski, adage que l'on pourrait appliquer au livre et aux héros de Gilles Paris. 

Dans la lignée de son roman devenu culte, Autobiographie d'une courgette (Plon, 2002), adapté au cinéma en 2016 et récompensé par deux césars, les héros romanesques du recueil de nouvelles de Gilles Paris ont également tous en commun une part d'enfance déchue, eux qui balancent entre le monde de l'enfance et celui des adultes, et dont les histoires sont toujours marquées par le manque. 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.