A l'occasion de la sortie en salle la semaine prochaine de "Whitney", un nouveau documentaire révélation du réalisateur écossais Kevin Macdonald, retour sur l’histoire mouvementée de l’icône pop des années 80 : Whitney Houston.

Affiche de "Whitney", un documentaire du réalisateur écossais Kevin Macdonald
Affiche de "Whitney", un documentaire du réalisateur écossais Kevin Macdonald

La figure de Whitney Houston

Présenté hors compétition à Cannes au printemps, le documentaire Whitney réalisé par Kevin Macdonald est l'un des événements cinéma de la rentrée en France. Dans toutes les salles à partir du 5 septembre prochain, le film américain a été présenté en avant-première au Festival du cinéma américain de Deauville.

Si le film revient sur le parcours tragique de la star dont les chansons restent la bande son de l'Amérique des années 1980-1990, il révèle également que Whitney Houston aurait été agressée sexuellement dans son enfance par sa cousine, la chanteuse Dee Dee Warwick.

Un film qui a fait couler beaucoup d’encre aux États-Unis, notamment sur internet, et qui promet de faire du bruit dans l'Hexagone. 

Que reste-t-il de la mémoire de la star ?

Alors, quelle place prennent ces révélations dans la mémoire véhiculée par l'image de Whitney Houston ?

Au cours de sa vie, a-t-elle été sous diverses influences familiales ?

Est-elle devenue une icône pop plus que politique ? 

Pour répondre à ces questions, nous accueillons : 

  • Yves Bigot, directeur général de TV5 Monde et chroniqueur à Rock & Folk
  • Rokhaya Diallo, journaliste et réalisatrice, auteure de Afro publié aux éditions Les Arènes et intervenante sur LCI dans 24H Pujadas
  • Olivier Nuc, journaliste musical au Figaro
  • Sophie Rosemont, journaliste culturelle, notamment à Rock & Folk ou Paris Match 

Editorialisé par Benoît Lagane

Programmation musicale : 

  • WHITNEY HOUSTON : I wanna dance with somebody (who loves me)
  • JORJA SMITH : Blue lights
  • RAMO : Tout ira bien
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.