Alors que la Comédie française accueille en ce moment "Les ondes magnétiques" basé sur l'histoire de deux radios libres et mis en scène par David Lescot, le congrès annuel du Syndicat National des Radios Libres (SNRL) a débuté hier à Montpellier et se terminera demain.

Vue du studio d'enregistrement improvisé de la radio pirate de la CGT "Radio CGT Côte d'Azur, Vérité-Lutte" pendant une émission, le 23 septembre 1980, à Nice
Vue du studio d'enregistrement improvisé de la radio pirate de la CGT "Radio CGT Côte d'Azur, Vérité-Lutte" pendant une émission, le 23 septembre 1980, à Nice © AFP / RALPH GATTI

Dans Les ondes magnétiques, David Lescot met en scène une page de l'Histoire médiatique : celle des radios libres. A travers le récit de deux radios libres fictives, il trouve le moyen de raconter l'époque qui se cache derrière un bouleversement et un rêve radiophonique qui a fini par se briser face à la réalité de la privatisation de l’audiovisuel. Musique, culture, politique, retour sur l'histoire des radios libres, symbole d'une volonté de progrès social et du foisonnement d'idées propre aux années 1970. 

Vu de 2018, quels discours politiques représentaient les radios libres ? La liberté qui leur appartenait a-t-elle été trop rapidement privatisée ? Au sujet des télés libres, pourquoi n'y a-t-il pas eu de mouvement similaire ?

Pour répondre à ces questions, nous accueillons :

  • David Lescot, dramaturge et metteur en scène, auteur de la pièce Les ondes magnétiques au Théâtre du Vieux Colombier jusqu’au 1er juillet
  • Bintou Simporé, journaliste et animatrice radio, voix bien connue de Radio Nova
  • Jean-François Gallotte, alias David Grossexe, figure historique de la radio Carbone 14
  • Théo Hakola, musicien et écrivain, ancien membre de Cité 96

Programmation musicale : 

  • NIAGARA : "L'amour à la plage"
  • ARCADE FIRE : "Put your money on me"
  • Anna CALVI : "Don't beat the girl out of my boy"
Programmation musicale
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.