Ce soir dans le Nouveau Rendez-Vous, Bojina Panayotova enquête sur sa famille bulgare dans "Je vois rouge". A ses côtés, Dov Alfon écrit "Unité 8200", une alerte enlèvement sous tension.

Bojina Panayotova, réalisatrice, dans son film "Je vois rouge".
Bojina Panayotova, réalisatrice, dans son film "Je vois rouge". © JHR Films

Ce soir dans le Nouveau Rendez-Vous, 

  • Bojina Panayotova, documentariste, soupçonne sa famille d'avoir collaboré avec la police bulgare du régime communiste.
  • Dov Alfon écrit Unité 8200 aux éditions Liana Levi un roman déjà best seller en Israël et traduit dans 12 langues.

En quête de vérité

D'origine bulgare et après 25 ans passés en France, Bojina Panayotova retourne en Bulgarie pour en avoir le cœur net : est-ce que sa famille, ses parents, ses grands-parents ont travaillé pour la police secrète du régime communiste ?

Au bout du voyage, les surprises bousculent ma démarche et provoquent un tremblement de terre dans la famille.

Dans un documentaire, Bobina Panayotova nous emmène au cœur de sa quête de vérité, sur ce sujet plus que délicat dans sa famille. Entre film d'espionnage et situations familiales absurdes, on passe par toutes émotions dans ce documentaire, déjà dans les salles. 

Enlèvement sous tension

Quand le sympathique directeur marketing d'une start up se fait enlever en plein jour à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle, le commissaire Jules Léger sent déjà que cette affaire sera compliquée. Mais quand il découvre que cet homme est israélien et que deux agents des renseignements de l'état hébreux viennent s'occuper de l'enquête, il réalise que l'affaire va devenir un véritable bourbier.

Pour son nouveau roman, l'israélien Dov Alfon reprend les premiers textes qu'il avait écrit il y a plus de 25 ans. Ces textes constituent le premier chapitre de Unité 8200.

Programmation musicale :

  • MIOSSEC - Les gens (quand ils sont les uns dans les autres)
  • DANGER MOUSE/KAREN O - Ministry
  • JULIEN BAER - Drôle de situation
Les invités
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.