Ce soir, Laurent Goumarre reçoit Bertrand Belin, qui présentera en live son nouvel album, " Persona ". A ses côtés, Julie Gayet, qui joue dans "Rabbit Hole, univers parallèles", au théâtre des bouffes parisiens.

Le chanteur, guitariste et écrivain Bertrand Belin le 23 novembre 2018 à Paris.
Le chanteur, guitariste et écrivain Bertrand Belin le 23 novembre 2018 à Paris. © AFP / STEPHANE DE SAKUTIN

Ce soir, dans le Nouveau Rendez-Vous : 

  • Bertrand Belin, pour son nouvel album, "Persona", chez cinq7, le roman Grands carnivores, chez POL, et son rôle dans Ma vie avec James Dean, de Dominique Choisy, dont il a écrit la bande originale. 
  • Julie Gayet, pour son rôle dans "Rabbit Hole - Univers parallèles", mis en scène par Claudia Stavisky au théâtre des bouffes parisiens, jusqu'au 31 mars. 

Bertrand Belin, en concert, en librairie et au cinéma 

Pour ce cinquième album, Bertrand Belin continue de poser sa voix grave, nonchalante et détachée, sur des productions assez minimales mais très efficaces. 

Il continue de développer son monde poétique et humoristique, portant un regard détaché sur le monde mais jamais cynique, toujours teinté d'humour,de tendresse et d'empathie.

Quelques touches de son électronique, plus urbain,  viennent se rajouter à cet album, comme dans la chanson "Choses nouvelles". Une urbanité qu'il commente par ailleurs : 

C’est en tant qu’habitant d’une grande ville mondiale, Paris, que je me trouve naturellement plongé dans cette partition, cacophonique parfois, mais également merveilleuse, du tumulte urbain. 

Pour son troisième livre, Bertrand Belin met en scène deux frères vivant dans une ville portuaire, à une époque éloignée de la nôtre. 

L'un est obsédé par l'idée de la grandeur de la France, l'autre est artiste, aime, désire, cultive des activités néfastes à l'ordre général. 

Quand la population apprend que les fauves du cirque se sont échappés, la peur se propage et installe un climat de méfiance, amplifié par les discours politiques. 

Résilience 

Dans "Rabbit Hole - Univers parallèles", une famille tente de se reconstruire après la mort accidentelle de leur fils, survenue 8 mois auparavant. 

Une pièce sur le processus douloureux du deuil, sans pathos ni sentimentalisme, portée par Julie Gayet dans le rôle de la mère, bouleversante, après plus de 20 ans d'absence. 

Un retour réussi pour Julie Gayet, qui, selon la metteure en scène Claudia Satvisky,  "possède en elle une luminosité solaire qui réchauffe tout ce qui l’entoure"

Rabbit Hole se joue du mardi au samedi à 21 h au théâtre des Bouffes parisiens, et le dimanche à 15 h 

La chronique du jour 

Aujourd'hui retrouvez l'algorithme musical de Marion Guilbaud. 

Programmation musicale 

  • BERTRAND BELIN (live) - Choses nouvelles
  • BERTRAND BELIN (live) - Sur le cul
  • TAMINO - Cigar 
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.