Ce soir, Laurent Goumarre reçoit Bernard Campan, qui fait sauter le bouchon dans "La dégustation", au théâtre de la renaissance. Pour l'accompagner, Martine d'Anglejan et Christophe Girard qui présentent le projet fou de l'exposition DAU.

L'acteur, humoriste, réalisateur et scénariste Bernard Campan à la Seine Musicale le 16 octobre 2017 à Boulogne-Billancourt
L'acteur, humoriste, réalisateur et scénariste Bernard Campan à la Seine Musicale le 16 octobre 2017 à Boulogne-Billancourt © Getty / Laurent Viteur

Ce soir, dans le Nouveau Rendez-vous : 

  • Bernard Campan, comédien aux côtés d'Isabelle Carré dans "La Dégustation", d'Ivan Calbérac, au théâtre de la renaissance à partir du 29 janvier. 
  • Martine d'Anglejan et Christophe Girard

Sans modération

Divorcé du genre bourru, et célibataire depuis trop longtemps, Jacques (joué par Bernard Campan), tient seul une petite cave à vins. Hortense (Isabelle Carré), engagée dans l’associatif, proche de finir vieille fille, débarque un jour dans sa boutique et décide de s’inscrire à un atelier dégustation. 

Intervient alors une troisième personne, Steve, un jeune en liberté conditionnelle, qui va rapprocher les deux personnages. 

Trois personnes aux univers différents qui vont se rencontrer, pour le meilleur ou le pire, dans tous les cas, ils vont déguster. 

Le projet DAU

En quoi consiste ce projet fou, présent à la fois au théâtre du Châtelet, de la Ville et au centre Pompidou, qui propose une expérience immersive inédite ?

A l'origine, plus de 300 personnes acceptent de faire un saut dans le temps, et de vivre pendant 3 ans dans un laboratoire scientifique soviétique reconstruit, pour s'immerger totalement dans les conditions de vie de l'URSS. 

De ces 3 ans de vie passés, la vie suit son court, 16 enfants naissent, certains tombent amoureux, se quittent, tous expérimentent les règles de vie soviétiques, et vivent une expérience humaine hors-norme.

Pendant ces 3 ans, le réalisateur russe Ilya Khrzhanovsky a filmé les participants, et en a tiré 13 films, d'une intensité peu commune. Scènes d'amour, de tristesse, de déchirements ou de violence, les images sont frappantes. 

L'exposition propose ainsi de partager ce qu'ont vécu ces 300 volontaires (qui ne sont pas acteurs), en visionnant les films et en s'immergeant, grâce au décor et aux nombreuses installations, dansl'ambiance qui pouvait régner en union soviétique au siècle dernier. 

La chronique du jour : les Nouveautés Nouvelles

Dans la playlist musicale de Marion Guilbaud de la semaine, 

  • Le retour de l'enfant terrible du rock british, Pete Doherty, qui annonce un album pour avril prochain, prévu pour être un portrait intime et dévastateur. Un extrait de son album à écouter ici
  • Orville Peck, artiste énigmatique américain, qui adore se déguiser en cow boy quand il fait de la country et raconte ses chagrins d'amour. Un extrait de son album "Pony", ici. 
  • L'artiste suisse Fleche Love, qui chante en français, anglais, espagnol, en arabe, sur une soul électronique portée sur la spiritualité et les sonorités orientales. "Sisters", à écouter ici, extrait de son album Naga part 1. 

Programmation musicale 

  • CLEA VINCENT - Nuits sans sommeil 
  • DEVO - Mongoloid
  • FLECHE LOVE - Sisters
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.