Le petit journal de la culture s'arrête ce matin dans le Val d'Oise, à l'Abbaye de Royaumont qui a rouvert ses portes au public, et qui accueille de nouveau des artistes en résidence au sein de sa fondation.

Adèle Charvet et Le Consort
Adèle Charvet et Le Consort © Radio France / Stéphane Capron

En près de 800 ans d'histoire, depuis sa construction en 1228 par le jeune roi Louix IX, futur Saint-Louis, les pierres de l'abbaye cistercienne ont vécu bien des expériences. Depuis le milieu des années 30, elle s'est ouverte aux artistes.  Il y a eu ce concert mythique des Pink Floyd en 1961. En 1964, la fondation est créée. Royaumont est désormais un centre international pour les artistes de la musique et de la danse.

Dès que la mezzo-soprano Adèle Charvet a entendu que l'Abbaye rouvrait aux résidences d'artistes, elle s'est tout de suite précipitée pour rompre l'isolement du confinement et a invité à la rejoindre l'ensemble baroque Le Consort. 

Le festival de Royaumont a été reprogrammé à partir du 6 septembre. Mais dès ce dimanche, et pendant tout l'été, dans le cadre de l'opération Jardins ouverts en Île-de-France, des concerts sont donnés dans le parc.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.