Après le choc de l’annulation des Rencontres de la photographie, tous les acteurs culturels de la ville d'Arles se mobilisent pour organiser des expositions, des concerts, des projections et des débats. Soixante-cinq événements sont prévus d'ici la fin de l'été.

Cet été même les murs de la ville serviront de cimaises pour les expositions de photographes privés du traditionnel rendez-vous des Rencontres.
Cet été même les murs de la ville serviront de cimaises pour les expositions de photographes privés du traditionnel rendez-vous des Rencontres. © Radio France / Isabel Pasquier

Une trentaine de lieux vont accueillir ces rendez-vous culturels. Des cafés, des galeries, des musées, des fondations, jusqu'aux murs de la ville qui serviront de cimaises, avec des photos Dominique Isserman, Jean Baptiste Mondino ou encore  Sarah Moon. Dans la petite rue de la Calade, la Fondation Manuel Rivera Ortiz s’est transformée en ruche artistique et accueille des artistes de la région, en plus d’une exposition sur  "les pionniers", en particulier sur la lutte des Mapuches au Chili pour sauver leurs terres.

La Fondation Van Gogh présente  Roberto Donetta, un photographe amateur italien, un Van Gogh de la photo. Quant à la Fondation Luma, de la milliardaire Maria Hoffmann qui inaugurera sa tour signée Franck Géhry au printemps  2021, elle présente une exposition d’affiches  sur le thème de l’urgence. « It’s urgent » avec 130 artistes, entre révolte et humour !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.