Jonas Kaufman et Kate Aldrich
Jonas Kaufman et Kate Aldrich © Radio France / Stéphane CAPRON

Les 44e Chorégies d’Orange dans le théâtre Antique s'ouvrent avec Carmen de Bizet, l’opéra le plus joué dans le monde. L’œuvre est parfaite pour le Théâtre antique.

Les musiciens du Philharmonique de Radio France sous la direction de leur nouveau chef, Mikko Frank s’en donnent à cœur joie d’autant que ce sont deux stars de l’Opéra qui tiennent les grands rôles. Le ténor allemand Jonas Kaufman est Don José. Et la mezzo-soprano américaine Kate Aldrich est Carmen, trés honorée d'avoir été choisie pour incarner ce rôle mythique du répertoire. DansCarmen tous les rôles comptent. La soprano québécoise Hélène Guillemette incarne Frasquita, l’une des amies bohémiennes de Carmen.

Carmen
Carmen © Radio France / Stéphane CAPRON

Le Théâtre antique est imposant avec son mur de 37 m de haut surmonté de la statue impériale d’Auguste.

Un décor à lui tout seul. Le metteur en scène Louis Désiré y a jeté un jeu de cartes géantes.

L’effet est magnifique d’autant qu’il n’a souhaité inscrire sa mise en scène dans le folklore espagnol.

A l’heure où beaucoup de festivals tirent la langue à cause des réductions budgétaires, les Chorégies d’Orange font figure d’exception car il s'agit du seul festival en France à ne pas dépendre des subventions . Le premier financeur, c’est le public.

Cet été on attend sur l’ensemble des représentations des Chorégies plus de 30 000 spectateurs

Carmen de Bizet à Orange pour trois dates, ce soir, le 11 et le 14 juillet et le deuxième opéra un plus tard, en août, seraLe Trouvère de Verdi avec une autre star : Roberto Alagna .

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.