Les 45èmes rencontres photographiques d'Arles ont ouvert lundi dans un climat tendu .

Les intermittents et précaires qui accrochent les photos ont laissé planer jusqu'à l'ouverture la menace d'un blocage des expositions. Qu'ils ont finalement abandonné pour des happenings revendicatifs. Arles, c'est aussi le patron, François Hébel, démissionnaire, qui propose là une ultime programmation au titre volontairement provocateur : "Parade".Reportage de Laurence Peuron.

Léon Gimpel - Rencontres Arles
Léon Gimpel - Rencontres Arles © Léon Gimpel - Rencontres Arles

Photo en page d'accueil : crédit Delphine Schacher - Rencontres d'Arles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.