Arles, ce n'est pas uniquement la photo, c'est aussi la musique, avec le 23ème édition des Suds toute cette semaine.

Pagan au Festival des Suds
Pagan au Festival des Suds © Radio France / Stéphane Capron

Retour en classe pour un groupe d’une dizaine de jeunes arlésiens en ce début de vacances. Mais le professeur n’est pas n’importe qui, c’est Mic Flow, champion du monde de Beat Box. C’est la particularité des Suds, le matin on peut suivre des cours puis des concerts dans la journée. 

A l’heure de la sieste, on installe des transats pour les festivaliers. Hier ils avaient rendez-vous avec une sacrée personnalité : Pagan. Un slameur autodidacte, dont l’histoire a débuté à Arles. Il était alors en prison, aujourd’hui il raconte son histoire à travers un personnage fictif Kill Baby.

Mêler l’ambiance des Festnoz de Bretagne avec des sonorités orientales, c’est le cocktail original de Ndiaz, quatre bretons dans le vent qui se sont taillé un beau succès hier soir à Arles.

Ce soir sur la grande scène place à une star : Angélique Kidjo. La musicienne béninoise va créer un spectacle spécialement pour les Suds, autour des femmes et des hommes qui ont contribué à forger sa personnalité.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.