Don Juan
Don Juan © radio-france / Laurent Schnnegans

Michel Drucker est le héros d’un spectacle qui déchaine les passions tous les soirs à 22h à la Manufacture….Un titre à rallonge « Sur la page Wikipédia de Michel Drucker, il est écrit que ce dernier est né un 12 septembre à Vire ».

Le comédien Anthony Poupard , membre de la troupe permanente du CDR de Vire raconte le destin de ses acteurs de théâtre qui ne courent pas après la célébrité.

Dans cette même salle de la Manufacture, un peu plus tôt dans la journée à 10h50 on peut suivre une heure de théâtre exceptionnelle. Cela s’appelle « The Great Disaster » un texte de Patrick Kermann. Une mise en scène d’Anne-Laure Liégeois.

Olivier Dutilloy raconte l’histoire du Titanic à travers le parcours d’un jeune immigré italien plongeur dans les cuisines du Paquebot.

Seul, pratiquement immobile Olivier Dutilloy tient en haleine le spectateur

Celui que l’on n’attendait pas dans le Off : c’est Jorge Lavelli. Le metteur en scène argentin a fait les grandes heures du Festival d’Avignon notamment dans la Cour d’honneur. Il a mise en scène Maria Casarès et Denise Gence. Et c’est son premier Off avec un texte surréaliste de Stig Larsson que l’on peut voir à 20h à Présence Pasteur. Il dirige pour l’occasion de jeunes comédiens

Le théâtre est beau quand il est simple et dépouillé.

Guy Pierre Couleau , le directeur de la Comédie de l’Est de Colmar, livre une version intimiste de « Don Juan revient de guerre » de Ödön von Horváth, avec trois comédiens. Une mise en scène simple et efficace avec peu d’éléments de décors, des tables et des chaises. On peut voir ce Don Juan tous les soirs à 20h au Théâtre des Halles

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.