Stéphane Capron nous emmène ce matin à Bussang dans les Vosges au Théâtre du Peuple. Depuis 119 ans, dans ce théâtre en bois, niché dans la vallée, on y joue du théâtre tous les étés. Avec la volonté de faire exister théâtre amateur et théâtre professionnel, comme l’avait imaginé son créateur Maurice Pottecher.

Small Talk
Small Talk © radio-france / Eric Legrand

La vraie définition du théâtre populaire, vous la trouvez ici à Bussang. On y vient en famille, entre amis, et cela débute toujours par un pique-nique dans le parc. Vincent Goethals dirige le théâtre depuis trois ans et continue de préserver cette dimension populaire.

Cet été il a passé un commande à l'auteure québécoise Carole Fréchette et met en scène « Small talk ». L’histoire de Justine (Lindsay Ginepri ), une jeune fille qui a beaucoup de mal à communiquer avec son entourage. Elle va rencontrer sur son chemin un garçon un peu paumé, Timothée, qui est joué par Sébastien Amblard , qui endosse un autre rôle diamétralement opposé, celui de frère de Justine, un animateur de radio volubil; Il navigue de l’un à l’autre avec une belle aisance.

Violette Chauveau et Lindsay Ginepri
Violette Chauveau et Lindsay Ginepri © radio-france / Eric Legrand

La pièce parle de l’intime et de l’humanité qui est en chacun de nous . Carole Fréchette a le don pour écrire des rôles sensibles. Son texte explore tous les types de langage jusqu’à la langue des signes puisqu’un personnage est muet. Elle a écrit un rôle exceptionnel, celui de la mère de Justine, Reine, une femme devenue aphasique à la suite d’un accident de la circulation. Les mots de Reine se percutent dans son cerveau et se mélangent dans sa bouche. Aucune des phrases prononcées par Reine n’ont de sens pour nous. Le rôle est tenu par une grande comédienne québécoise presque inconnue en France Violette Chauveau (pour les cinéphiles elle a joué dans Lawrence Anyway de Xavier Dolan.).

Et puis à Bussang, il y a toujours la magie du mur de fond de scène qui a un moment donné dans la mise en scène s’ouvre sur la forêt. C’est féérique.

L’année prochaine Bussang va vivre une grande saison pour son 120ème anniversaire, Vincent Goethals prépare une version de l’Opéra de Quat’sous de Bertold Brecht

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.