Le 73e Festival d’Avignon s’achève demain, mais le Off et ses 1592 spectacles se déroule jusqu’à dimanche soir.

Guillaume Marquet
Guillaume Marquet © Fabienne Rappeneau

C’est une marionnette qui a suscité le plus de curiosité pendant ce festival off, elle s’appelle HEN. C‘est un pronom suédois entré dans le dictionnaire qui désigne indifféremment un homme ou une femme. HEN nous entraîne dans un cabaret transgenre absolument délicieux imaginé par le marionnettiste et metteur en scène Johanny Bert. HEN se joue encore les 22 et 24 juillet au Train Bleu à 17h, puis en janvier au Mouffetard à Paris

Philippe Soltermann est fan d’Hubert Félix Thiefaine. A 12 ans il entend pour la première fois “ L’ascenseur de 22h43”. Il a choisi de parler de son idole dans un seul en scène d’une grande sensibilité qui rend hommage à la poésie du chanteur jurassien. “J’arriverai par l’ascenseur de 22H43” avec Philippe Soltermann  jusqu’au 28 juillet à 13h au Théâtre ARTO.

Le Théâtre Actuel à Avignon a des allures de Stade de France pendant ce festival Off grâce à Guillaume Marquet et son spectacle “Les gens m’appellent” tous les soirs à 20h55. Il raconte les coulisses du concert de Johnny Hallyday, annulé le 4 septembre 98 à cause des orages. C’est aussi une plongée très tendre dans la vie du chanteur, à travers ceux qui lui ont été proches de Sylvie Vartan à Nathalie Baye en passant par Jean-Claude Camus. Guillaume Marquet interprète tous ces personnages, encadré par quatre musiciens, dont deux ont joué avec Johnny. Une sacrée performance. Un spectacle formidablement bien écrit et d’une grande profondeur.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.