Notre tournée des festivals s’arrête ce matin à Figeac dans le Lot. Stéphane Capron a assisté hier soir à la première d’une nouvelle version de la Comédie Musicale « Cabaret » avec China Moses et Nicole Croisille.

Le Festival de Figeac est un jeune festival, c’est la 14ème édition.

China Moses dans Cabaret
China Moses dans Cabaret © radio-france / Michel Peskine

Depuis 4 ans, le Festival de Figeac est dirigé par deux artistes aux influences différentes. Il y aOlivier Debordes le directeur de l’Opéra Eclaté qui aime sortir le lyrique de ses carcans, et Michel Fau , l’acteur et metteur en scène qui dépoussière les grands textes. Ils ont fait de Figeac un vrai festival de création . Michel Fau qui a été proche d'Olvier Py, le nouveau directeur du Festival d'Avignon estime que Figeac est "l'anti-Avignon", un festival qu'il qualifie de "prétentieux".

Cette année Figeac rend hommage à une grande dame du théâtre Anne Sicco. Elle a fait le choix il y a 25 ans de quitter Paris et de s’installer dans le Lot avec sa compagnie à Anglars-Juillac. Elle qui a cotoyé Jean Cocteau, Louis Aragon et travaillé très longtemps avec le mime Marceau présente deux textes de Michel de Ghelderode.

L'évènement du festival est la création d'une nouvelle version de « Cabaret », la célèbre Comédie Musicale qui se déroule en Allemagne dans les années 30 avant l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Et c’est Chinas Moses qui interprète le rôle de Sally Bowles, la meneuse de revue du Kit Kat Klub. Elle en rêvait déjà toute déjà toute petite lorsqu’elle regardait sa mère Dee Dee Bridgwater sur scène dans la mise en scène de Jérôme Savary à Mogador. Dans la distribution figure la grande Nicole Croisille qui joue le rôle de Frau Shneider et le meneur de revue est interprété par Eric Perez. Le spectacle est débordant de vitalité, les costumes de Jean-Michel Angays sont somptueux.

Olivier Desbordes a bien ancré sa mise en scène dans les années 30 avec plein de références aux artistes de cette période tout en lorgnant vers l’époque actuelle. Il a introduit dans son dispositif scéniques des films d'époques qui nous transportent dans le climat de l'époque avec la montée du nazisme.

Cabaret se joue à Figeac jusqu’au 30 juillet, puis en août au Festival de Saint-Céré qui est aussi dirigé par Olivier Desbordes

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.