Le Petit Journal des Festivals nous emmène ce matin sur les bords de la Méditerranée à Sète pour la 10e édition des Voix Vives, un festival de poésie.

Festival Voix Vives
Festival Voix Vives © Radio France / Stéphane Capron

On écoute de la poésie à tous les coins de rues à Sète, comme ici devant les Halles. Il est 10 heures et demi, entre deux camions de livraison, Emanuel Campo lit ses poèmes. Ils sont édités par La Boucherie Littéraire dirigée par Antoine Gallardo qui a installé son étal sur la place du Pouffre, rebaptisée Place du livre.

A Sète, les poètes s’expriment dans leur langue et font voyager les festivaliers. On passe une tête à l’espace Jean Vilar pour écouter les poèmes de la bosniaque Diana Burazer. A l’heure de l’apéro, on a rendez-vous avec le musicien brésilien Romulus Gonzales qui met en musique les poèmes de Paul de Brancion qui est à la fois poète et romancier. 

Les voix vives ce sont aussi des concerts le soir. Jeudi dans les jardins du Château d’eau Michèle Bernard & Monique Brun vont présenter leur spectacle “Un pt’tit rêve très court”.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.