Nous prenons la direction de la Drôme provençale ce matin pour le Petit journal des Festivals pour y découvrir la pièce de Frederico Garcia Lorca, « Noces de Sang » dans une mise en scène de Vincent Goethals.

Noces de Sang
Noces de Sang © Jean Delamatry

Rarement un metteur en scène n’aura été autant au four et au moulin. Tous les soirs, une trentaine de figurants non professionnels sont intégrés au spectacle. Il faut tous les habiller pour cette noce qui se déroule en 1930. Ces amateurs que l’on appelle « les cousins de la noce »  n’ont qu’une heure et demie pour apprendre toute la scénographie du spectacle, deux chants et une chorégraphie.

Cette pièce est un sacré challenge pour Vincent Goethals, qui aime relever les défis. D’autant qu’il n’a pas choisi un texte très connu du répertoire. Ces Noces de Sang de Frederico Garcia Lorca sont très peu jouées en France.

Vincent Goethals a constitué une troupe dont beaucoup de comédiens viennent de Belgique. Avec en tête de distribution, Anne Marie Loop, dans le rôle de la Mère. Un grand rôle, pour une très grande comédienne.

Le public est débout tous les soirs à Grignan pour applaudir les comédiens professionnels, mais aussi les cousins de la noce, comédiens d’un soir, tous ravis de l’expérience. Les Fêtes nocturnes de Grignan sont un rendez-vous à part dans les festivals de l’été. Certainement le plus populaire. C’est en tout cas le spectacle de théâtre qui rassemble le plus de spectateurs, bien plus que celui de la Cour d’honneur du Festival d’Avignon. Ils seront plus de 32 000 encore cette année à se presser devant la façade du Château de la Marquise de Sévigné. 

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.