Dernière étape du petit journal des festivals à Périgueux en Dordogne pour la 36ème édition du Festival Mimos, le festival international des arts du mine et du geste qui se déroule toute la semaine.

Mimos
Mimos © Radio France / Stéphane Capron

22 compagnies, 23 spectacles dans le In, une vingtaine dans le off, dans toute l’agglomération de Périgueux pour cette édition de Mimos qui se déroule sous une chaleur écrasante. Tous les matins, les festivaliers, les comédiens mais aussi les spectateurs peuvent s’inscrire à des échauffements organisés par l’association Franco-Allemande Platerform. Ils sont les bienvenus avec la canicule qui sévit actuellement. 

Il y en a pour tous les goûts à Mimos. On est très loin de la figure traditionnelle du Mine. Les jeunes compagnies s’emparent des thématiques d’actualité. C’est le cas d’un spectacle du off « Traverser la rivière sous la pluie », avec d’anciens élèves de l’école Jacques Lecocq. Ils racontent comment une famille tente de fuir la guerre. Et tout cela avec l’art du clown.

Dans le petit village de Saint-Paul de Serre entre Périgueux et Bergerac., au Lieu, un théâtre permanent dans cette commune de 230 habitants, on peut voir « Initok et Esil » un spectacle de contorsion imaginé par Lise Pauton, un duo de chats contorsionnistes remplit de poésie et de nostalgie.

Programmation musicale
  • IBEYI

    Me voy (feat. La Mala) (King Doudou Radio Edit)

    2018

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.