Feydeau et le diable
Feydeau et le diable © Radio France / Nathalie Hervieux

Le diable a rendez-vous tout l’été devant la façade du Château de Grignan. Le diable c’est Feydeau lui-même. Il a écrit ces trois courtes pièces en un acte ("Léonie est en avance ", "Feu la mère de Madame " et "On purge bébé ") après sa rupture avec sa femme. Feydeau délaisse ainsi les vaudevilles pour tourner en ridicule les couples bourgeois avec des situations qui ont amusé le metteur en scène Didier Bezace.

Dans chacune de ces pièces un personnage vient mettre la pagaille et l’anarchie au sein dans du couple.

Didier Bezace a donc fait de ce personnage : un diable. C’est le trait d’union du spectacle.

Il est interprété par Philippe Bérodot, irrésistible, notamment dans le rôle de Toto, le garçon de 7 ans qui refuse de se purger et fait tourner en bourrique ses parents.

Si les pièces ont été écrites au début du 20ème siècle, il est très facile de les transposer aujourd’hui.

Les histoires de famille sont immuables et c’est ce qui fait le piment de l’écriture de Feydeau. Des trois pièces présentées à Grignan, la plus célèbre s’appelle : « On purge bébé » avec le fameux lancer de pot de chambre qui déchaine les rires du public.

Grignan et Feydeau
Grignan et Feydeau © Radio France / Nathalie Hervieux

Les comédiens aux multiples facettes explosent littéralement dans une mise en scène qui reste néanmoins un peu trop sage, mais les 30 000 spectateurs qui vont se succéder cet été à Grignan ne vont pas le regretter.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.