On nous le répète pourtant depuis qu’on est tout petit « l’habit ne fait pas le moine » et Marine Le Pen aurait dû s’en souvenir au moment de commenter la libération des 4 otages : la barbe ne fait pas le musulman et le chèche ne fait pas le terroriste. Il faut donc se méfier des apparences et de la connaissance que nos sens nous donnent du monde. Mais il reste à expliquer comment une apparence pourrait-elle être trompeuse ? Est-ce la faute de l’apparence ou de celui qui l’interprète ?

la réserve et la barbe des ex-otages gênent marine le pen
la réserve et la barbe des ex-otages gênent marine le pen © reuters

En partenariat avec l'Etudiant

L'etudiant.fr
L'etudiant.fr © L'etudiant.fr

Les liens

L'Etudiant En partenariat avec letudiant.fr

Le blog La philo zen, la philo j'aime de l'etudiant.fr

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.