Les philosophes ne nous permettront pas de garder les pieds au sec, mais peut être peuvent-ils nous aider à faire en sorte que notre raison ne prenne pas l’eau. Comment supporter en effet ces inondations et leur absurdité? Comment trouver du sens là où il n’y en pas? Au-delà de l’urgence et des dégâts matériels, la réflexion philosophique ne peut-elle pas nous aider à mieux vivre ces évènements? N’est ce pas le sens, après tout, de cette idée selon laquelle, face aux évènements que l’on ne peut contrôler, il faut savoir rester philosophe?

inondations
inondations © CC0 Public Domain
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.