Faut-il faire confiance aux autres quand on est président ? Parce qu'après tout, on peut être choqué par le ton de désinvolture qui s'exprime dans ces enregistrements alors qu'il est la question de la conduite de l'Etat, mais le plus choquant au fond paraît surtout être l'impression d'impuissance que cela génère. Comment un homme de pouvoir a-t-il pu manquer à ce point de pouvoir et se laisser duper ? Et en même temps pouvait il faire autrement ? Président ou pas n'est-on pas réduit, du fait de l'incertitude du monde et de la liberté des hommes à faire confiance aux autres? En partenariat avec L'Etudiant.fr

le blog philo
le blog philo © L'etudiant.fr
L'etudiant.fr
L'etudiant.fr © L'etudiant.fr

Les liens

L'Etudiant En partenariat avec letudiant.fr

Le blog La philo zen, la philo j'aime de l'etudiant.fr

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.