Comment simplifier sans verser dans le simplisme ? Cette semaine, François Hollande a annoncé plusieurs mesures pour simplifier la vie des entreprises dans leur rapport avec l’administration. Cette simplification semble relever du bon sens d’autant qu’elle permettrait de faire des économies certaines. Mais derrière ce « choc de simplification », il y a l’idée que la simplicité est toujours la meilleure solution tandis que la complexité, elle, serait un frein à l’action. Mais d’un autre côté la réalité sociale est complexe. Du coup ignorer cette complexité n’est-ce pas prendre le risque du simplisme ou de la naïveté ? La simplification peut-elle donc tenir lieu de politique ? En partenariat avec L'Etudiant.fr

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/08/ee320881-11a1-11e3-9f7b-782bcb6744eb/640_blogphilo2014.jpg" alt="le blog philo" width="640" height="122" />
le blog philo © L'etudiant.fr

L'etudiant.fr
L'etudiant.fr © L'etudiant.fr

Les liens

L'Etudiant En partenariat avec letudiant.fr

Le blog La philo zen, la philo j'aime de l'etudiant.fr

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.