Les accusations révélées cette semaine à l’encontre de Denis Baupin se sont accompagnées de tout un mouvement d’incitation des femmes à briser le silence à propos des violences sexuelles dont elles pourraient être victimes.

A partir donc de cette affaire particulière, et en rappelant au passage les affaires concernant Dominique Strauss-Kahn, Georges Tronc, ou le geste déplacé de Michel Sapin, donne donc à penser que le harcèlement et l’agression sexuelle sont des expressions d’une nature violente des hommes. Si les agresseurs sont majoritairement des hommes, est-ce à dire que la sexualité masculine est naturellement violente ?

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.