Tout est-il pour le mieux dans le meilleur des mondes ?

Le 1er novembre 1755 un tremblement de terre ravage la ville de Lisbonne. On avance le chiffre de 100 000 morts et la catastrophe secoue toute l'Europe. La semaine dernière, un typhon d'une incroyable puissance frappe les Philippines et les morts se comptent encore par milliers. A chaque catastrophe c'est les mêmes questions: pourquoi tant de souffrance? Quel est le sens d'une telle catastrophe? En 1755, Voltaire et Rousseau s'affrontent sur le sujet à coup de poème, de lettres et de conte philosophique. Que diraient-ils aujourd'hui? Peuvent-ils nous aider à comprendre le mal sur la terre?

En partenariat avec L'Etudiant.fr

le blog philo
le blog philo © L'etudiant.fr

L'etudiant.fr
L'etudiant.fr © L'etudiant.fr

Les liens

L'Etudiant En partenariat avec letudiant.fr

Le blog La philo zen, la philo j'aime de l'etudiant.fr

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.