Peut-on sacrifier la liberté à la sécurité ?Cette semaine le parlement a adopté une nouvelle loi anti-terroriste en adoptant une procédure accélérée. __ Pour renforcer notre sécurité cette loi autorise néanmoins plusieurs atteintes à nos libertés fondamentales. Faut-il alors accepter ces limites au nom de la sécurité et dans la perspective d’une lutte efficace contre le terrorisme ? Ou faut-il au contraire rester totalement libre, mais au risque de l’impuissance ? Bref comment vivre en paix tout en restant libre ?En partenariat avec L'Etudiant. fr

le blog philo
le blog philo © L'etudiant.fr
L'etudiant.fr
L'etudiant.fr © L'etudiant.fr

Les liens

L'Etudiant En partenariat avec letudiant.fr

Le blog La philo zen, la philo j'aime de l'etudiant.fr

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.