Lire ou faire l’amour : faut-il vraiment choisir ?

En attendant les résultats du 1er tour des élections municipales, ce dimanche, on a le choix entre le salon du livre et le salon de l’érotisme. Mais il va falloir choisir parce qu’apparemment l’érotisme et la littérature sont difficilement conciliables : les plaisirs du corps d’un côté et les plaisirs de l’esprit de l’autre. Sauf que la littérature se fait parfois érotique et que l’érotisme se dit aussi à travers des essais, des romans et des traités. Comment donc expliquer le lien entre érotisme et littérature ? Ne sont-ils pas les deux voies essentielles par lesquelles l’homme s’écarte de sa condition naturelle ? Et au fond, dans les deux cas, n’est-ce pas le même but : dépasser sa solitude en trouvant le moyen d’une communication fusionnelle avec l’autre ?

En partenariat acec L'Etudiant.fr :

le blog philo
le blog philo © L'etudiant.fr

L'etudiant.fr
L'etudiant.fr © L'etudiant.fr

Les liens

Le blog La philo zen, la philo j'aime de l'etudiant.fr

L'Etudiant En partenariat avec letudiant.fr

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.