Cette semaine, mardi 26 janvier, les militants hacker (hacktivistes) du mouvement Anonymous ont attaqué le site internet du parti socialiste pour protester contre le projet de prolongation de l'état d'urgence et les atteintes aux libertés individuelles que cet état entraîne, selon eux. C'est donc l'occasion pour Anonymous de rappeler leur attachement au principe absolu de liberté individuelle et le refus de toute organisation ou de toute régulation qui pourrait menacer l'exercice de cette liberté absolue. Libertaire et sans "Dieu ni maître", Anonymous n'est-il pas le nouvel horizon de l'anarchisme? Si l'anachisme a à peu près disparu du débat politique classique, n'est-il pas en train de renaître aujourd'hui sous le masque de l'hacktivisme?

The emblem of Anonymous
The emblem of Anonymous © Fotolia - ra2-stud

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.