Caryl Ferey est Breton d’origine et grand voyageur attiré par les pays au passé mouvementé. Ses deux précédents romans se passaient en Argentine et au Chili. Celui-ci,ironiquement intitulé « Paz », la paix, s’intéresse à la Colombie

Un polar en Colombie
Un polar en Colombie © Getty / Pacific Press

Il est évidemment question de l’histoire de la Colombie contemporaine, comme Mapuche, racontait l’Argentine et Condor, le Chili. Mais c’est d’abord une sorte de tragédie shakespearienne qui met en scène deux frères ennemis

L’un est solaire, romantique, passionné de théâtre, il fréquente à la fac les milieux de la gauche marxiste et va décider de s’engager dans la guérilla, du côté des FARC. L’autre est plus sombre, rongé par le sentiment de n’avoir pas été le fils préféré de sa mère. Il va bientôt mettre ses pas dans ceux de son père et devenir officier des forces spéciales. 

Les deux frères vont ainsi se retrouver dans des camps opposés

Tout ça sous le regard ambigu, manipulateur et sans tendresse du père, homme de pouvoir, vieux patriarche à la longue carrière.

Quand s’ouvre le roman, qui se passe aujourd’hui, alors que la Colombie s’est engagé dans un fragile processus de paix, un des frères, le guérillero, est tout juste sorti de prison, son combat s’est terminé dans le sang, et l’autre est devenu chef de la police criminelle de Bogota.

Et bien sûr, ils vont se retrouver et s’affronter à nouveau…

Les références
  • Paz(Editions Gallimard / Collection Série Noire)
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.