Dans le « Premier jour de ma vie où j’ai voté », le RDV citoyen de Laurence Garcia, en partenariat avec le magazine Causette, c’est le premier isoloir des illusions de Régine Deforges. Le jour de l'inauguration du salon du livre, l'écrivaine me recevait chez elle pour me raconter son admiration pour des figures romanesques et révolutionnaires comme le Che Guevara. Depuis, Régine s’en est allée rejoindre le Che et ses héros de la « Bicyclette bleue ». Une dernière interview sur ses utopies de jeunesse…

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.