Dans « Le Premier jour de ma vie où j’ai voté », le RDV de Laurence Garcia, en partenariat avec le magazine Causette, c’est le premier isoloir des illusions de la philosophe Cynthia Fleury.

Une enfant de la « Génération Mitterrand » qui plaide pour un renouvellement des élites en ouvrant la politique à la société civile et aux activistes du net. Cynthia Fleury imagine cette nouvelle république technologique qui sera tout sauf « technocratique et monarchique ».

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.