Dans "Le premier jour de ma vie où j'ai voté", en partenariat avec le magazine Causette, Franz-Olivier Giesbert raconte sa toute première fois derrière l'isoloir dans la France du début des années 70. FOG de l'espèce "ni ni", ni de gauche, ni de droite! Le journaliste se dit de « drauche » et raconte son « amour vache » avec les politiques de tout bord.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.