Dans « Le Premier Jour de ma vie où j’ai voté », le rendez-vous citoyen de Laurence Garcia, en partenariat avec le magazine Causette, c’est Jean-Michel Ribes qui raconte son premier isoloir. Le directeur du théâtre du Rond-Point se dit libertaire, certes de gauche, mais avant tout libre. Libre d’être non encarté, ami de plus de vingt ans de François Hollande et de dire « casse toi » à Sarkozy à travers son opéra bouffe « René l’énervé ».

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.