Dans « Le premier jour de ma vie où j’ai voté », le RDV citoyen de Laurence Garcia, en partenariat avec le magazine Causette, c’est le premier isoloir des illusions d’Arlette Laguiller. Pour cette dernière chronique de la saison, le mot de la fin est à « La petite fiancée de Trotski ». Arlette fidèle au camp des « Travailleuses, travailleurs ». Une septuagénaire qui croit toujours en la lutte des classes pour un monde meilleur.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.