Il était une fois un jeune homme posé, timide qui n’élevait pas la voix et votait comme ses parents pour la famille de la droite modérée. On l’imaginait bien plus grande gueule ! C’est avec le temps que Philippe Tesson est devenu le polémiste que l’on sait. A 85 ans, Tesson se compare à un « vieillard en colère » qui préfère le théâtre à la politique, le verbe de la scène à la langue de bois. Le journaliste de droite se moque bien de tous ceux qui le taxent de réac, lui qui se dit bien plus progressiste que certains « Tartuffe de gauche » ! Philippe Tesson dans « Le premier jour de ma vie où j’ai voté » en partenariat avec le magazine Causette.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.