Dans Le premier jour de ma vie où j’ai voté , le RDV citoyen de Laurence Garcia en partenariat avec le magazine Causette, c’est le premier isoloir de l’écrivain Patrick Besson. L’éditorialiste se dit toujours fidèle à sa vieille maîtresse qu’est le communisme même s’il participe peu à cette « démocratie du secret où l’on s’enferme dans un isoloir comme pour aller faire pipi ou caca ! »

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.