Dans « Le Premier jour de ma vie où j’ai voté » en partenariat avec le magazine Causette, le journaliste Laurent Joffrin raconte sa toute première fois derrière l’isoloir dans la France de 1974. Joffrin, un militant socialiste de la première heure tendance chevènementiste qui se dit pour la gauche réformiste, même s'il regrette que la gauche d'aujourd'hui ne rêve plus assez. Le directeur du Nouvel Observateur s’est construit politiquement contre les valeurs de sa propre famille.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.