Dans son "Quart d'heure de célébrité", Frédéric Pommier nous dresse le portrait de la sonde que la NASA vient de propulser sur Mars. A peine arrivée sur la planète rouge, InSight a envoyé des images et des sons qu'aucun humain n'avait encore vus et entendus jusque-là.

Lancement de la sonde InSight
Lancement de la sonde InSight © Getty / Bill Ingalls/NASA

C'est une machine fabuleuse, que l’on commande à distance… Un monstre de technologie composé de six modules : deux boucliers thermiques, une enceinte thermique, un étage de croisière, un étage avionique et un atterrisseur… Elle est également dotée de douze rétrofusées, d’un bras articulé, d’un parachute, d’un sismomètre, d’une antenne, d’appareils photo, de capteurs de pression, et de panneaux solaires pour recharger ses batteries… Deux panneaux solaires qui, une fois déployés, ressemblent à des ailes. 

La machine a l’allure d’un grand insecte. Ou d’une fleur exotique. Ou bien d’un nénuphar monté sur pilotis.

Mais ce n’est pas un nénuphar, ni une fleur exotique, ni un grand insecte, non : il s’agit de la dernière sonde de la NASA... Un engin de 700 kilos, lancé en mai dernier d’une base en Californie… Propulsé à la vitesse de 20.000 km/h… Sept années de travail ont été nécessaires pour le confectionner. Un voyage de sept mois avec, pour finir, sept minutes de violente décélération au moment de l’atterrissage. Ou plutôt de « l’amarsissage », dérivé du verbe « amarsir », que chante notamment Boris Vian… « Amarsir », cela veut donc dire « se poser sur Mars ». Et ce qu’a fait notre engin fabuleux le 26 novembre…

Des photos et du son. 

Depuis son arrivée sur Mars, la sonde nous a déjà révélé des secrets, envoyant notamment... du son ! Le son, c’est une sourde vibration enregistrée par le sismomètre et par un capteur de pression embarqués à bord de la sonde. Le bruit d’un vent léger sur les panneaux solaires... Un vent martien soufflant à moins de 10 km/h… Une brise à peine audible pour l’oreille humaine. Pour que nous puissions l’entendre, les ingénieurs ont rehaussé le son de six octaves… 

Insight a par ailleurs envoyé son premier selfie… L’engin est très photogénique... Il s’est posé dans un confortable petit cratère de la plaine volcanique et prend aussi de nombreux clichés de l’environnement alentour… Des clichés d’une planète située à 485 millions de kilomètres… Une planète rouge où, pourtant, les couchers de soleil sont bleus… C’est dû à l’atmosphère martienne… Composée de fines particules, elle laisse passer la lumière bleue beaucoup plus facilement que les autres couleurs…  

La mission d'InSight : explorer les entrailles de Mars.

Etudier sa structure interne, pour mieux comprendre comment se forment les planètes rocheuses du système solaire… C’est une quête des origines de l’univers et, bien sûr, on est fasciné… On se demande ce qu’on va trouver… Et même si l’on sait que c’est parfaitement impossible, même si l’on n’est pas stupide, non, pas totalement, on ne peut pas s’empêcher de penser : si on découvrait des Martiens ? Ne me dîtes pas que vous, quand on vous parle de Mars, vous ne pensez pas aux Martiens ! 

Moi, en tout cas, j’y pense, et quand j’y pense, une idée me vient à l'esprit... 

Si ça se trouve, les Martiens aussi savent fabriquer des sondes... Peut-être qu’en ce moment-même, une sonde martienne explore la Terre ! Et, qui sait, peut-être a-t-elle atterri en France !

Imaginons ce que des extraterrestres penseraient de nous... 

Elle est bien étrange, cette planète… On l’appelle la planète bleue, mais les couchers de soleil sont rouges… Quant au bleu, on le doit aux gigantesques espaces recouverts d’une matière qu’ici, on appelle de l’eau… En réalité, l’eau est bleue vue de Mars, mais de près, elle est plutôt grise et remplie de matières plastiques… Ce sont les Terriens qui jettent le plastique dans l’eau… Et parfois, les poissons le prennent pour de la nourriture. Ils s’étouffent avec et ils meurent… Les Terriens massacrent les animaux et saccagent leur planète… Là où notre sonde s’est posée, on croise aussi des petits hommes jaunes… Ils portent des vêtements fluorescents… Ils sont en colère, ces hommes-là… Les hommes sont en colère… Les femmes sont en colère… Les Terriens n’arrivent pas à se parler calmement… Ils s’insultent, se frappent, et, parfois même, ils se tuent les uns les autres… Ils se font la guerre pour des territoires ou en invoquant des forces sacrées qu’ils imaginent être à l’origine de notre univers… Les Terriens sont des êtres incompréhensibles… Certains parlent d’amour et de paix, mais ils sont incapables de faire l’amour et la paix ! 

Plus d'amour et de paix . Voilà donc l'appel que pourraient nous lancer les Martiens... Je délire ? Oui. Mais c'est ici l'une des vertus de la sonde de la NASA : au-delà de son projet scientifique, cette machine nous fait rêver. C'est une machine magique.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.