Une lycéenne dont on ne connaît pas le nom, ni même le prénom dans ce Quart d'Heure de Célébrité. Cependant, on connaît sa date de naissance : le 7 août 2006… Elle est donc âgée de 11 ans et 10 mois, et si l’on a parlé d’elle dans les médias, c’est parce qu’elle est la benjamine des 753 148 candidats au bac cette année

La plus jeune candidate au bac en 2018 a 11 ans
La plus jeune candidate au bac en 2018 a 11 ans © Getty / Caiaimage/Sam Edwards

11 ans et 10 mois : jamais un candidat ne s’était présenté au bac aussi jeune

C’est « historique », nous dit-on ! Notre lycéenne fait tomber le record établi en 1989 par Arthur Ramiandriosa. Lui, il a passé le bac à 11 ans et 11 mois. Vous vous souvenez peut-être de ce petit bonhomme. On l’avait vu partout, dans les journaux, à la télé… Arthur, il n’avait jamais été à l’école : tout appris grâce à l’enseignement de ses parents. Il était devenu une attraction médiatique, et à 14 ans, il publiait déjà son autobiographie. Vraiment très précoce, le garçon. 

En réalité, c’est l’un des marronniers du mois du juin. Tous les ans, on a droit au portrait du plus jeune candidat au bac. Ça fait toujours de belles histoires, ça intrigue, ça fascine… En 2004, c’était Mohamed Diaby, neuf mois après son arrivée de Côte d’Ivoire. Lui aussi, il avait raconté son parcours dans un livre : « Moi, Momo, 14 ans, Ivoirien… et plus jeune bachelier de France » Puis il y eût Sacha, Elénie, Charles et, l’an dernier : Elsa, candidate guadeloupéenne. Chaque année, une vingtaine d’élèves décrochent le diplôme avant l’âge de 15 ans. 

Mais là, quand même, 11 ans… Normalement, on est en 6ème. On commence seulement à faire des rédactions. On n’a toujours pas vu le théorème de Pythagore ! Nous, en 6ème, on faisait quoi ? On jouait encore aux Playmobil. Bon, on ne faisait pas que cela : on allait aussi chez l’orthodontiste et aux goûters d’anniversaires, on fabriquait des scoubidous – bref, on ne pensait pas au bac ! A 11 ans, on est un enfant. Même à 11 ans et 10 mois. Dans les articles, on lit qu’il s’agit d’une « jeune fille », mais non, c’est une « petite fille ». Une petite fille qui, lundi, va donc passer l’épreuve de philosophie !

Et à la rentrée, elle fait quoi ? 

Elle intègre une grande école ? Ou alors elle va à la fac ? A 12 ans, se retrouver dans les soirées étudiantes, honnêtement, ce n’est pas raisonnable ! Et puis, tant qu’on y est, l’an prochain, on aura peut-être un bachelier de 10 ans ? De 8 ans ? De 5 ans et demi ? Jusqu’où va-t-on aller ? 

D’autant que, pour les petits génies, ce n’est pas toujours évident de gérer la médiatisation. Certains, après de brillantes études, ont préféré se faire oublier… Arthur est devenu urbaniste, mais il refuse dorénavant toutes les demandes d’interviews. Mohamed, c’est pareil. Désormais, il fuit la lumière. Quant à Sacha, lui, c’est l’inverse. On l’a retrouvé sur TF1 dans l’émission Secret Story – et son secret, c’était qu’il avait eu son bac à 14 ans. Mais bon, depuis, il est retombé dans l’anonymat.

Et, dès lors, on comprend que les parents de notre jeune lycéenne aient décidé de taire son identité. Justement pour la préserver de la curiosité des médias. Mis à part sa date de naissance, on sait donc uniquement qu’elle passe un bac S à Paris. 

Petite fille, on espère que tu l’auras, ton bac. Petite fille, on espère qu’ensuite, les adultes et tes camarades plus âgés seront gentils avec toi. Petite fille, n’oublie pas de jouer, de faire des scoubidous et d’aller chez l’orthodontiste et aux goûters d’anniversaire. Après, il sera trop tard.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.