C'est un homme qui a tenu de sa parole le destin d’un Royaume et aussi de l’Europe, Geoffrey Cox, cet avocat quinquagénaire qui d’un verbe shakespearien portait à l’épectase l’automne dernier le congrès des conservateurs en leur promettant que bientôt la loi de Grande-Bretagne ne devrait plus rien à l’Europe.

Geoffrey Cox
Geoffrey Cox © AFP / Tolga Akmen
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.