Ce matin, Frédéric Pommier rend hommage à un homme dont on a appris la disparition mardi dernier : un artiste de la coiffure qui s'est occupé des cheveux de nombreuses stars et vedettes depuis les années 50... Ava Gardner, Brigitte Bardot, Edith Piaf… On le connait également pour avoir inventé la technique du brushing.

Patrick Alès, l'inventeur du brushing
Patrick Alès, l'inventeur du brushing © Maxppp / IP3 PRESS/MAXPPP

Il avait 88 ans, il s’appelait Patrick Alès et, jusqu’à cette semaine, je crois que je n’avais jamais entendu son nom. Des Patrick, pourtant, j’en connais. Ils sont nombreux dans la musique : Patrick Bruel, Patrick Fiori… Patrick Juvet. Ils sont nombreux dans la littérature : Patrick Rambaud, Patrick Grainville, Patrick Modiano… Et, du côté des humoristes, il y en a pléthore également : Patrick Sébastien, Patrick Bosso, Patrick Timsit... Patrick Balkany. Mais Patrick Alès, honnêtement, ça ne me disait rien du tout. 

« Alès » : même orthographe que la sous-préfecture du Gard… Cela étant, c’est en Espagne qu’il est né, à Santander en 1930… 

Il a 7 ans quand sa famille émigre en France, fuyant la guerre civile qui ravage le pays

Il se prénomme alors Jésus Gonzalez… Gonzalez est devenu « Alès » et Jésus a été rebaptisé Patrick… Plus facile pour s’intégrer ; les garçons qui s’appellent Jésus, on est tenté de se dire qu’avec eux, ça fera des histoires… 

A quinze ans, il rêve de devenir architecte…Il faut trouver des sous pour payer ses études. Le temps des vacances, il se fait embaucher comme coursier dans un prestigieux salon de coiffure sur les Champs-Elysées… Une centaine d’employés... Les femmes du tout-Paris viennent s’y faire bichonner… Par la suite, le voilà remplisseur d’étagères…Des bigoudis, des laques, des fers à lisser… Patrick, ça le fascine, cet environnement le fascine, les clientes le fascinent… Oubliés, ses projets de construire des immeubles : lui aussi veut manier les brosses et les ciseaux ! 

Il commence apprenti, comprend vite, grimpe les échelons et rejoint les équipes d’un autre grand salon, dont le propriétaire possède également la revue Cinémonde… Formidable occasion pour se faire remarquer des stars et des vedettes !

Il coiffe Ava Gardner, Brigitte Bardot, Jean Seberg, Edith Piaf, Melina Mercouri

Puis, à 35 ans, Patrick Alès inaugure son propre salon… Il coiffe les mannequins des couturiers français Givenchy et Balmain, mais également Maria Callas, Claude Pompidou, Catherine Deneuve, Jackie Kennedy lors de ses séjours parisiens. Elles apprécient sa discrétion et, surtout, sa virtuosité, car il a inventé un procédé révolutionnaire : mise en plis sur cheveux mouillés, en les travaillant à la brosse ronde et au séchoir à main. 

Cette semaine, c'est de cette manière qu'on a annoncé son décès, à 88 ans : « L’inventeur du brushing est mort. » Quelques-uns ont souri en prononçant la phrase, et ce qui fait sourire, bien sûr, ce n’est pas qu’il soit mort – condoléances à sa famille – mais qu’on en parle car il est l’inventeur du brushing. Les cheveux, ça passe souvent pour un sujet négligeable ; un truc de filles, un truc de dames attachées à leur apparence… Mais pour certains, certaines, c'est une chose essentielle, et l'on ne peut s’empêcher de penser à nos mères, nos grand-mères, nos copines qui, sans doute, n’ont jamais su que Patrick Alès était l’homme qui leur a transmis la technique permettant de discipliner leurs tignasses indociles !

Un homme qui, du reste, adorait son boulot.

Rendre les femmes plus belles, c’est le plus beau métier du monde… 

Et il ne s’est pas contenté d'imaginé le brushing : il a aussi lancé les premières gammes de soins capillaires à base de végétaux.

Patrick Alès est le fondateur de "la phytothératrie"

« Phyto » – les plantes, « thera » – les soins, « trix/tricos » – les cheveux, c’est du grec. 

Au début, d’ailleurs, ce n’est pas aux cheveux des clientes qu’il pense, mais aux mains des shampouineuses, gonflées et abîmées par les produits agressifs… On est toujours ici dans les années 60. Patrick Alès achète une maison en Provence… Dans les greniers, il trouve de vieux bocaux remplis d’huiles et de plantes séchées ; souvenirs de l’ancienne propriétaire, une herboriste guérisseuse. Et c’est dans son garage, avec son épouse, qu’il va confectionner ses premières lotions, en faisant de savants mélanges dans un pétrin de boulanger… Soins capillaires, soins pour la peau… 

Le groupe Phyto, qu’il a fondé il y a cinquante ans, est aujourd’hui côté en bourse. 

Cet homme était donc un précurseur pour les cosmétiques naturels. Cela dit, c’est surtout de son mode de coiffage sur cheveux mouillés que l’on a parlé cette semaine… 

Souvent, on les oublie, celles et ceux qui inventent les petites choses du quotidien

Le filtre à café, par exemple, savez-vous qui l’a inventé ? Melitta Bentz, une Allemande, c’était en 1908… On peut dire : merci Melitta ! 

Le réveil-matin, savez-vous qui l’a inventé ? Antoine Redier, un Français, en 1847... On peut dire : merci Antoine ! 

Et l’inventeur du pantacourt ? Et l’inventeur du sac-banane ? Ceux-là, on ne les connait pas. Ils se planquent depuis des années, trop peur de finir en prison...

Et vous, à l’avenir, chaque fois que vous verrez votre mère, votre grand-mère, votre copine se faire un brushing, surtout n’hésitez pas à lui dire qu’elle peut remercier Patrick Alès !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.