D’autres mots les suivent de près (crise économique, crise morale, recherche du coupable et de la vérité…), amenant leur lot de questionnements Pourquoi France Inter n’a pas donné plus de crédit, et plus tôt, aux mises en cause de Médiapart concernant Jérôme Cahuzac? Certains chroniqueurs ne devraient-ils pas rougir de la manière avec laquelle ils ont mis en doute les révélations de leurs confrères journalistes à l’antenne? A contrario d’autres auditeurs redoutent la précipitation future de certaines rédactions, y compris celle de France Inter. A l’avenir, relayeront-elles trop vite ce qui ne relève pas encore de l’« information » et reste du domaine de la « suspicion », afin de devancer les critiques de trop grande prudence …Matthieu Aron, directeur de la rédaction de France Inter, a répondu à une partie de ces questionnements complexes, en matinale la semaine dernière

Les liens

Espace Public Le site des auditeurs des radios de Radio France

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.