Plusieurs messages adressés au Médiateur disent l'émotion ou la solidarité avec les opposants au régime de Viktor Ianoukovitch, après les affrontements meurtriers de ces dernières 48 heures sur la place centrale de Kiev. D'autres regrettent une lecture trop simpliste de l'actualité ukrainienne avec un soutien sans nuances aux gentils pro-européens et une dénonciation des méchants pro-russes.

C'est à Christian Chesnot, journaliste au service international de France Inter, à qui Jérôme Bouvier a demandé de donner son point de vue.

A-t-il l'impression l'impression que les medias proposent une lecture trop binaire de cet affrontement entre l'Est et l'Ouest ukrainien ?

Selon Christian Chesnot, France Inter donne la parole à tout le monde, aussi bien au pouvoir qu'aux opposants, et même davantage aux opposants. La ligne de la chaîne est avant tout de montrer la complexité et la diversité de cette actualité ukrainienne.

Les liens

Espace Public - Page d'accueil

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.