Photocopieuse, courroie de transmission, porte-parole, autant de termes qui ont leur signification propre, leur fonction ou leur rôle tout à fait honorable. Mais lorsque vous accolez ces termes à celui de journaliste il y a immédiatement un problème. Si le journaliste se contente de copier, de répéter sans réfléchir ou plus grave de défendre une position sauf dans les éditoriaux, là il y a un problème. C’est pourtant bien de cela que sont accusés les journalistes par un certain nombre d’auditeurs, particulièrement dans le champ politique, et là, selon le médiateur, c’est grave.

Bien souvent les accusateurs sont partie prenante ou à minima déçus de ne pas entendre leurs thèses défendues. Il faut donc à la fois faire la part des choses mais aussi écouter les critiques.

Quentin Dickinson, correspondant de France Inter à Bruxelles est l'invité du Médiateur ce matin.

Il y a quelques jours, suite à une intervention sur la crise économique dans le journal de 19h, il a été la cible d’une série d’attaques directes auxquelles il a répondu personnellement.

Poursuivez le dialogue avec le Médiateur sur Espace Public

Retrouvez tous les sujets traités par le Médiateur en cliquant sur ce lienLes autres rendez-vous du Médiateur

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.