Du 1er au 3 juin, sept opposants au projet d’enfouissement des déchets radioactifs, comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc pour « association de malfaiteurs ».

Bar-le-Duc, le 3 juin 2021
Bar-le-Duc, le 3 juin 2021 © Radio France / Anaëlle Verzaux

Les sept militants sont notamment accusés d’avoir tenté d’incendier l’Hôtel-restaurant situé juste à côté du laboratoire de l’Andra, l’agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs _ sur cette affaire, un non-lieu a été rendu.  Ils sont également accusés d’avoir participé à une manifestation commémorative, le 15 août 2017, y compris après les sommations de quitter la manifestation. 

C’est le parquet qui est à l’origine du procès, et ce n’est pas vraiment une première pour les militants opposés à ce projet, on peut même dire que c’est presqu’une habitude… La nouveauté, c’est le degré de répression, le nombre  de gardes à vues et de perquisitions… pendant 4 ans, il y a même eu 10 contrôles judiciaires d’interdiction de se voir et de territoire pour les opposants. 

Pendant les trois jours d’audience, un grand rassemblement de soutien était donc prévu devant le tribunal, à Bar le Duc… 

Mise à jour le 8 juillet 2021 --> Une partie du reportage diffusé, de nature à porter atteinte à la dignité des personnes concernées, a été supprimée de la réécoute.

Bar-le-Duc, le 3 juin 2021
Bar-le-Duc, le 3 juin 2021 © Radio France / Anaëlle Verzaux
Les militants anti-Cigéo devant le tribunal de Bar-le-Duc, le 3 juin 2021
Les militants anti-Cigéo devant le tribunal de Bar-le-Duc, le 3 juin 2021 © Radio France / Anaëlle Verzaux
Devant le tribunal de Bar-le-Dux, le 3 juin 2021
Devant le tribunal de Bar-le-Dux, le 3 juin 2021 © Radio France / Anaëlle Verzaux
Bar-le-Duc, 3 juin 2021
Bar-le-Duc, 3 juin 2021 © Radio France / Anaëlle Verzaux
Bar-le-Duc, 3 juin 2021
Bar-le-Duc, 3 juin 2021 © Radio France / Anaëlle Verzaux
L'équipe