Dans les coulisses du Museum d'Histoire Naturelle, il y a un étonnant souterrain inaccessible au public, qui relie les grandes serres aux petites serres, où sont cultivées les plantes. Il y a aussi le seul palmier qui a résisté à l'hiver 1945.

Le souterrain de la grande serre du jardin des plantes © MNHN
Le souterrain de la grande serre du jardin des plantes © MNHN © Agnès Iatzoura

La grande serre tropicale humide, construite par René Berger en 1937,  impressionne par sa taille : 950 m2, et sa hauteur : 15 mètres, et même 17 mètres à son point culminant.
Elle foisonne d'arbres de milieux chauds et humides de tous les continents. Certains arbres cherchent à se frayer un chemin vers la lumière, en prenant racine sur le tronc d'un autre arbre.  Et au milieu de tous ces végétaux extraordinaires, il y a le plus ancien : un palmier majestueux, seul rescapé du grand froid de l'hiver 1945.
Un peu plus loin, il y a la grande cascade, le bassin, et un souterrain bien mystérieux...

Visite avec Noëlle Parisi, la responsable des grandes serres du jardin des plantes.

Thèmes associés