Suite de notre série de reportages dans les coulisses du Museum National d'Histoire Naturelle. Aujourd'hui, visite de l'atelier de taxidermie, où l'on prépare les animaux qui seront soit exposés dans la zoothèque ou utilisés pour des études scientifiques. Au total, la zoothèque accueille 8 millions de specimens.

l'atelier de taxidermie
l'atelier de taxidermie © .

8  millions de spécimens sont naturalisés dans la zoothèque du Museum,  dont 130 000 espèces différentes ! Naturaliser signifie empailler, sauf  qu'on ne garnie plus la peau de l'animal de paille, mais de fibre de  bois, plus douce, plus maléable et moins sujette à l'invasion  d'insectes.

Quand nous arrivons dans son atelier, Justine est en train de  travailler sur un hérisson, qui servira sans doute de support pédagogie  pour expliquer la disparition progressive des hérissons.

Les animaux naturalisés peuvent aussi être très utiles pour faire des recherches sur la Covid 19 par exemple... 

Thèmes associés